l\'indigné

Jusqu'au bou de la logique 1

 

 

« Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .. »

Bruno Parmentier, professeur à l'Ecole Supérieure d'Agriculture d'Angers et auteur du livre Nourrir l'humanité le disait déjà en 2008 :

"Ne croyons surtout pas qu'il suffit de faire le dos rond quelque temps : le problème est structurel. En 2050, il y aura 10 milliards d'êtres humains sur la planète. Or nous aurons, pour les nourrir, moins de terres, moins d'eau, moins d'énergie et moins de chimie. En 1960, nous étions seulement deux habitants pour nous partager un hectare de culture. En 2050, nous serons six".

Pour vous donner un petit exemple -- anecdotique mais très significatif :

 

 

 

Et leurs efforts commencent à porter leurs fruits : nouveaux engrais, nouvelles méthodes de culture, nouvelle technologies... Tout cela est en train de changer la donne.

 

Rien qu'en recyclant les déchets et le gaspillage entourant la chaîne alimentaire humaine, on pourrait "libérer" assez de céréales pour nourrir les trois milliards de personnes supplémentaires attendues d'ici 2050.

 

Bien entendu, il y a encore des progrès à faire -- mais c'est justement là qu'est la bonne nouvelle pour vous : des débouchés spectaculaires sont en train de s'ouvrir dans les secteurs agro-alimentaires... et j'espère que vous me ferez confiance pour vous aider à en profiter.

 

 

La bataille de nos assiettes - Vidéo Dailymotion :  Avec 300 millions de personnes touchées dans le monde, l'obésité est la maladie du siècle ; la plupart des obèses vivent aux États-Unis. En ligne de mire : les géants américains de l'agroalimentaire et leurs millions dépensés en publicité pour des produits gras, sucrés et bon marché, ciblant les populations les plus pauvres et créant de fait de véritables "déserts alimentaires". D'autant que les lobbies veillent à la conquête de marchés à l'échelle mondiale. Les accords de libre-échange que les États-Unis ont signés avec Mexico et la Corée du Sud ont ainsi contribué à "mondialiser" obésité et diabète. Pire encore, ces accords favorisent le contrôle de la production céréalière locale par les multinationales qui recourent aux OGM et aux monopoles de brevets qui condamnent les petits agriculteurs en les empêchant de produire leurs propres semences...

 

 Quand la chimie contamine notre eau :  Peut-on boire sans crainte l'eau du robinet ? C'est ce qu''affirme Janez Potocnik, commissaire européen en charge de l'environnement. Mais les scientifiques qui analysent les substances rejetées dans nos eaux se montrent plus réservés. En effet, ils observent chez les poissons et les amphibiens des troubles de la masculinisation, des hypertrophies du foie et des branchies... Chez l'homme, les phénomènes d'allergies et de résistance aux antibiotiques progressent. La biologiste Barbara Demeneix a décelé dans l'eau des molécules perturbant le fonctionnement de la thyroïde. Écotoxicologue, Peter von der Ohe plaide pour une révision des protocoles expérimentaux d'analyse des eaux : selon lui, trop peu de substances sont testées, et sans que les équilibres complexes de la chaîne alimentaire ne soient pris en compte. Résultat : les estimations des seuils de tolérance à ces substances sont trop hauts et le scientifique estime que seules 15% de nos eaux sont propres. Mais dans les pays en voie de développement, la situation est plus dramatique encore : en Inde, où l'industrie pharmaceutique européenne a délocalisé une partie de sa production, le chercheur Joakim Larsson a mesuré des concentrations en antibiotiques un million de fois supérieures à la normale. Maladies chroniques, fausses couches, naissance de nourrissons handicapés se multiplient. Un constat qui invite à se mobiliser : les scientifiques en appellent à la responsabilité des industriels et aux autorités administratives et explorent des solutions pour dépolluer l'eau

 

 Voir sur Indigné révolté : La bataille de nos assiettes , Blog / La bataille de nos assiettes,

 

Alors je répète, que faire ?

 

 

 

La croissance est finie ! Et pour plusieurs raisons ! http://www.reporterre.net/spip.php?article2808
 
La croissance est finie ! Et pour plusieurs raisons ! http://www.reporterre.net/spip.php?article2808

 tout espoir de voir émerger, dans un terme prévisible, une solution au problème astronomique de la dette dans les pays industrialisés n'est qu'une illusion. Cela exigerait mondialement de vastes renonciations. La dette pourrait être réduite en termes réels par une inflation plus élevée ; mais réduire les déficits des budgets publics en laissant filer l'inflation est une solution que personne ne peut admettre tant elle est injuste. Toutefois, au point où nous en sommes, il est bien difficile d'imaginer une autre solution pour sortir du surendettement, et c'est pourquoi il faut s'y préparer. De plus une réforme du système monétaire mondial est inévitable. Les métaux précieux restent le meilleur investissement à long terme.

Dr. Eberhardt Unger est un économiste indépendant, fort de plus de 30 ans d'expérience des marchés et de l'économie. Vous pouvez retrouver ses analyses sur le site 
 :
Le chemin qui ne mène nulle part...

 

 

 

Qu'est-ce qu'on fait, alors ?


Bon, ce n'est pas tout ça, cher lecteur, mais qu'est-ce qu'on fait ?

 

Eh oui : la récession semble s'installer, comme nous l'expliquait Philippe Béchade hier :

"Le PIB de l'Eurozone a chuté de 0,6% et de 0,5% dans l'Union européenne (27 pays) au quatrième trimestre 2012, d'après Eurostat".

 

"L'économie française s'est contractée de 0,3% (comme en Angleterre) après une croissance de 0,1% au troisième trimestre : cela donne une croissance zéro pour l'ensemble de l'année 2012".

 

"La véritable mauvaise surprise vient de l'Allemagne dont le PIB a reculé de 0,6% sur les trois derniers mois de l'année. L'Italie s'enfonce elle aussi toujours plus profond dans la récession avec -0,9%, alors que les consommateurs ont littéralement cadenassé leur porte-monnaie durant les fêtes -- et les entreprises n'investissent plus".

 

A côté de ça, les banques centrales luttent contre la dette... par encore plus de dette, en faisant passer l'impression monétaire et les dépenses à tout va pour la panacée universelle. Comme le résumait Bill, "nous avons tendance à penser que l’argent par hélicoptère va arriver. Les drones aussi. Les politiques monétaires sérieuses et les gens honnêtes, quant à eux, se feront descendre".

 

Venue de Le matraquage de la " compétitivité " - source Zebre en cavale, Zebre plus ultra

Dégradez les conditions de travail pour obtenir une nouvelle hausse de la rémunération du capital

compétitivité,rapport gallois,parti de gauche" Venue de la droite et du MEDEF, l’obsession de la compétitivité est désormais une préoccupation centrale de François Hollande et du gouvernement.

Faute d’avoir relancé une véritable politique industrielle, ils ont commandé en juillet au Haut Commissaire à l’investissement Louis Gallois, un rapport sur le « défi de la compétitivité ».

Or, censée redonner un avenir à l’industrie et lutter contre le chômage, la compétitivité est une illusion économique doublée d’une impasse sociale et écologique. "

> Article : Le mirage de la compétitivité Parti de Gauche :

 

Rapport Gallois : le mirage de la compétitivité par lepartidegauche

 

 

Économie,finance,international,chômage des jeunes,formation,chômage,allemagne,angela merkel,danemark,ocde,emploisPôle Emploi : mission impossible | Les Infiltrés | France2 : Pôle Emploi : mission impossible Émission du 01/02/2013 

 

Pôle emploi, mission impossible

 

 

 

 Le modèle allemand: des "minijobs" payés rien du tout. Mais qu'est ce qu'on attend!

 

 

Un petit article sur les emplois précaires sous payés mis en place en Allemagne par la social démocratie, qui décidément a dans ce pays une très longue histoire de trahison (plus qu'ailleurs)...

 

 Le tout sous la menace d'un licenciement, alors qu'ils ne bénéficieront éventuellement de leurs nouveaux droits - complémentaire maladie pour tous, formation étendue et accès accru aux indemnités de chômage - au mieux en 2014, voir 2015. Un décalage dans le temps difficilement supportable dans le contexte de crise !

décalage dans le temps difficilement supportable dans le contexte de crise !

A voir le documentaire : Les Infiltrés- Pôle emploi, "mission impossible" [France 2] - YouTube, Les infiltrés Mission impossible Pôle emploi - Vidéo Dailymotion

 

 

 » A lire : Pôle emploi, « infiltré » par France 2 - l'indigné révolté, Pole Emploi en temps de crise - l'indigné, Chomage en France - citizen Khane, Pôle emploi, "mission impossible - Saltabank, État libéral dégénéré  - alterfinance

 

Son blog citoyenactif
Attention Danger Travail , La crise au pays des... merveilles, Le chômage explose, Après PSA, c’est ta boite..., Manager de transition, L'art D'ignorer les Pauvres , Situation du travail en France , Emploi-jeûne : génération..., Situation du travail en France , 2012, paupérisation Europe,... , Suicides : le document , Attention Danger Travail , Think Thank et " crise" , Pourquoi parler de "crise" ? , Après PSA, Doux au rapport ? , Mario Draghi ou le pompier... , Japon : cette déflation , Ennieme sommet européen , ».Hollande et le changement! , Economie d’échelle : cas... , Loi 1973 et gardes fous , Modèle Japonais généralisé , La dette ou la vie ! , néolibéralisme : dates et noms , Equation néolibérale : Garde fous du néolibéralisme , Grèce, Hongrie, même combat ? , Le cercle vicieux , Sur le toboggan de la crise... , Le retour de l'Histoire , La démocratie menacée? ,

 



17/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres